Simone Awards 2020
Rencontre avec Lindsey Nefesh-Clarke

Lindsey Nefesh-Clarke - 2020 Simone Awards winner

LINDSEY NEFESH-CLARKE - FONDATRICE, WOMEN’S WORLDWIDE WEB

Women’s WorldWide Web (W4) est une plateforme de crowdfunding pour l’émancipation des femmes et des filles dans le monde, à la ville comme à la campagne, dans les pays émergents et dans les pays développés. Sa fondatrice, Lindsey Nefesh-Clarke nous partage l’origine et les valeurs défendues par W4.

Lindsey, quel a été votre parcours avant de créer Women’s WorldWide Web (W4) ?

Dès le début de ma carrière, je me suis impliquée dans la défense des droits de l’homme. J’ai travaillé sur de nombreuses missions humanitaires, sans aucun lien avec la technologie. C’est en 2010, au cours d’une mission sur l’île de Cebu, aux Philippines, que j’ai pris conscience de l’importance des nouvelles technologies pour permettre l’émancipation des jeunes filles et des femmes. J’étais responsable d’un programme humanitaire reposant sur l’éducation et la santé de familles vivant dans une extrême pauvreté, sans accès à l’électricité, ni l’eau. Ces familles “squattaient” un cimetière. Elles habitaient littéralement au milieu de tombes, dans des conditions d’hygiène déplorables. Les jeunes filles et femmes étaient exclues du système scolaire et mon rôle a été de leur faciliter cet accès à l’école et à l’université. Nous avons rapidement remarqué que, bien que brillantes dans leurs études, ces femmes ne disposaient pas des connaissances technologiques nécessaires pour trouver un emploi. Évidemment, elles n’avaient jamais eu l’opportunité de travailler sur des ordinateurs. Nous avons donc créé un centre de formation sur l’informatique juste à côté du cimetière. Par la suite, nous avons constaté que cet accès à l’informatique s’est révélé un atout pour ces femmes, qui ont plus facilement trouvé un travail réglementaire notamment dans le secteur des nouvelles technologies.

Quelle est la mission de Women’s WorldWide Web ?

Aujourd’hui, ce sont 3,5 milliards de personnes qui souffrent de l’exclusion digitale. Les femmes et jeunes filles comptent pour une large majorité de ce nombre. Nous avons donc beaucoup de travail devant nous pour leur permettre d’accéder à des formations sur l’informatique et réduire ces inégalités. S’il y a bien une période précise qui nous a fait prendre conscience de l’importance de l’inclusion digitale, c’est bien celle de la crise sanitaire actuelle. Aux Philippines, nous avons rapidement observé que les connaissances en informatique étaient essentielles dans la vie quotidienne mais aussi pour accéder à des emplois sécurisés et réglementaires. Aujourd’hui, la plupart des emplois nécessitent de solides bases en informatique. Les estimations prévoient que cela sera le cas de près de 90% des emplois dans les années à venir. C’est en prenant conscience de cette inégalité de l’accès au monde du digital, particulièrement pour les femmes, que j’ai décidé de m’impliquer dans ce combat. Et c’est ainsi qu’a émergé le projet de Women’s WorldWide Web. Tout au long de ma carrière, j’ai été inspirée par la résilience et l’ingéniosité de femmes ordinaires qui ont sur réaliser des choses extraordinaires. C’est une expérience incroyable que de voir des jeunes femmes tout juste formées sur le digital et les nouvelles technologies, déjà capables de créer des solutions adaptées aux problèmes rencontrés par leurs communautés. C’est ce potentiel infini qui nous motive et nous passionne chez W4.

Quels sont vos projets pour Women’s WorldWide Web ?

W4 a été créé en 2012. C’est donc une organisation encore jeune mais nous avons déjà réalisé tant de choses ! Nous sommes aujourd’hui l’un des principaux partenaires du programme des Nations Unies “EQUALS”, dont la mission est de soutenir une meilleure intégration des femmes dans le secteur du digital. Nous sommes déterminés à réduire cet écart pour les jeunes filles et femmes du monde entier et à leur fournir tous les moyens possibles pour acquérir des compétences informatiques.

Que vous inspire cette récompense des Simone Awards ?

Notre équipe est fière de cette récompense ! J’ai lu l’interview de Julie Carabello-Baum à de nombreuses reprises. Son inspiration et les valeurs qu’elle transmet par ce prix résonnent avec notre mission à W4. Elle parle de l’engagement, qui est un facteur essentiel pour mettre en place des initiatives au profit de l’émancipation des femmes efficaces et durables. L’impact positif, l’engagement, le dévouement même, sont des valeurs importantes pour la famille Carabello-Baum comme pour W4. Julie Carabello-Baum parle de “femmes ordinaires qui font des choses extraordinaires”. Notre mission à W4 est d’assurer l’émancipation des femmes et jeunes filles grâce aux nouvelles technologies dans le cadre d’un développement durable. Aujourd’hui, les sociétés sont presque toutes hautement digitalisées. L’accès à la connaissance et même la maîtrise des technologies digitales permet une meilleure intégration de l’individu dans la société. Dans le cadre de mon expérience avec W4, j’ai rencontré tellement de femmes ordinaires qui ont su entreprendre des initiatives extraordinaires, partout dans le monde. C’est souvent au cours de situations compliquées que ces femmes, venues de milieux marginalisés et défavorisés, savent se révéler. Grâce à l’éducation et aux formations, elles sont capables d’extraire leurs familles de situations de pauvreté extrêmes et contribuent à créer des solutions innovantes pour venir en aide à leur communauté. Il suffit de leur donner les moyens pour qu’elles puissent entreprendre des actions dont les résultats seront positifs pour l’ensemble de la communauté. Je suis donc particulièrement honorée par ce prix. J’admire le travail réalisé par la famille Carabello-Baum, notamment avec les Simone Awards dont la mission est de mettre en avant des personnes et des causes orientées vers un changement positif de notre société. En sélectionnant l’association comme lauréate, les Simone Awards mettent en valeur, par extension, ces femmes et jeunes filles extraordinaires impliquées dans W4, à travers le monde.

Comment le prix contribuera-t-il à la cause de Women’s WorldWide Web ?

Ce prix permettra de contribuer à deux projets qui nous semblent importants. Le premier, c’est un programme de soutien d’initiatives entreprises par des femmes souhaitant utiliser la technologie pour protéger l’environnement et permettre aux communautés de s’adapter aux changements climatiques. Le second projet, c’est le programme EQUALS en partenariat avec les Nations Unies dont j’ai déjà parlé. Ces deux projets sont très en lien avec les Simone Awards puisqu’ils sont destinés à changer de manière positive et durable nos sociétés. J’ajouterais enfin que la mission du Château de Pommard, qui est à l’origine des Simone Awards, est elle aussi très en lien avec celle de W4. Cette collaboration avec la Nature, le respect de l’environnement, l’engagement pour produire des cuvées extraordinaires, l’équipe du Château qui est entièrement dévouée… ce sont tous ces éléments qui donnent toute sa valeur et sa puissance au prix. La technologie permet de réaliser tant de choses. C’est un parti-pris, pour W4, d’utiliser la technologie comme outil d’émancipation des femmes et jeunes filles tout en protégeant notre planète et en préservant l’environnement. Les Simone Awards vont grandement contribuer à cela.

RECEVEZ NOS DERNIÈRES ACTUALITÉS

En cliquant sur ENVOYER, vous acceptez de recevoir nos articles et de vous soumettre à nos conditions d’utilisation.